Valentin Borghini : Tous azimuts

Jun
17
2012
Valentin Borghini : Tous azimuts
17.06.2012 11:08 - rédigé par Neuchâtel Xamax
A A A

« Qu’est-ce que vous dites ? »

Ce tour final des championnats d’Europe, et c’est bien normal pour qui s’intéresse, et même aime le football, ne laisse pas indifférent. Grande ferveur du public d’ailleurs, et je fais allusion à celui qui se trouve sur place, dans ces stades fort beaux avec des pelouses qui donneraient à penser qu’on se trouve en Angleterre.

Les enseignements, quant au jeu, sont nombreux. Sur le plan tactique, tous s’efforcent désormais d’élargir le front d’attaque en écartant au maximum, les côtés, à ras de la ligne de touche, étant occupés presque en permanence. Et, s’agissant du jeu défensif, on a le sentiment de se trouver devant un échiquier où chaque joueur occupe une position bien précise, les dédoublements se faisant comme par enchantement. Ce n’est pas un hasard si, du moins à ce stade de la compétition, l’on ne fête pas, en ce qui concerne les buts, des vendanges.

Sur le plan individuel, en ce qui concerne les joueurs, on voit hélas de tout, et trop d’actions répréhensibles à l’exemple, un bien mauvais exemple, des coups de coude au visage de l’adversaire lors des duels aériens. Ainsi que des… arrachages de maillot dans les duels, et plus encore lors des corners où l’on s’étreint plus étroitement que ne le ferait Roméo courtisant Juliette !

En ce qui concerne les joueurs, on pourrait sommairement les classer en trois catégories fondamentales, donc sans entrer dans les nuances. Il y a les… robustes, qui s’interposent, ou tentent de s’interposer avec… rudesse pour ne pas dire plus, en prétextant bien sûr que le football n’est pas un jeu de demoiselles. Il y a les artistes qui réussissent des tours de passe-passe dignes d’un magicien dont les pieds servent admirablement la tête. Et il y a, de loin les meilleurs, ceux qui, tout en étant très doués sur le plan technique et de l’intelligence de jeu, ne refusent pas de se retrousser les manches pourrait-on dire, qui ne répugnent donc pas à accomplir d’obscures tâches défensives. Des footballeurs comme on les aime ! Et, à ce propos, que penser de Ronaldo, considéré, non sans raison… partiellement, comme le joyau de la sélection portugaise ? Ronaldo, incontestablement doué, adulé grâce, diront ses admiratrices, à son « *physique de rêve », ne donne hélas par moments qu’une piètre illustration de son comportement dans un sport, rappelons-le, collectif et non pas individuel, où l’altruisme constitue la valeur cardinale. On a trop souvent le sentiment que Ronaldo c’est « Moi…. et les autres ! »

Ah si, tenant encore à la vie, j’étais en train de me noyer et qu’à l’adresse de Ronaldo se trouvant sur la rive je crierais « Au secours ! » peut-être se pencherait-il dans ma direction en tendant l’oreille et en murmurant:

-. Qu’est-ce que vous dites ?

Sans doute pas très gentille cette remarque de ma part, mais je crois que ce n’est pas tout à fait fausser une certaine réalité !

Valentin Borghini

 

Les 5 derniers titres

La billetterie est ouverte!
Enfin du public à la Maladière....plus »
Résumé du match Vaduz - Xamax
Premier match du championnat 2021/22 et première victoire des Rouge & Noir ...plus »
Bienvenue Dylan
Un international cap-verdien à Xamax !...plus »
Notre nouveau maillot
Disponible dès le jeudi 22 juillet à la boutique de la Maladière Centre...plus »