La folle décennie de Xamax

Jan
02
2020
La folle décennie de Xamax
05.01.2020 15:58 - rédigé par NE Xamax FCS
A A A

2010-2020: 10 joueurs et 10 matches qui ont marqué 10 saisons

 2010-2011

 

Le joueur: Geoffrey Tréand

Tout juste arrivé du Servette FC, Geoffrey Tréand devient une idole du public xamaxien dès sa première saison. Le 1er mai 2011, il va jusqu'au bout de ses forces pour offrir une victoire inespérée à ses couleurs face au FC Saint-Gall (voir ci-dessous). Durant cette saison-là, il est aussi irrésistible en Coupe de Suisse. Décisif contre Thoune et Zurich, il amène Xamax en finale. Sa légende se termine le 2 juin 2019, quand il livre un match sensationnel pour, encore une fois, aider Xamax à se maintenir en Super League au terme d'un barrage complètement fou. C'est sur cette performance qu'il a quitté les Rouge et Noir et le football professionnel. Quelle sortie!

 

Le match: Xamax - Saint-Gall 2-1 (01.05.2011).

Xamax est en grande difficulté pour assurer son maintien en Super League. Le 1er mai, il reçoit un concurrent direct: le FC Saint-Gall. Malgré un but dès la 1re minute par Ibrahima Niasse, tout va de travers pour les Rouge et Noir. Federico Almerares et Marcos Gelabert sont expulsés. Saint-Gall égalise à la 89e minute et, dans la foulée, Raphaël Nuzzolo voit rouge à son tour. A 8 contre 11, l'équipe plie et se retrouve à la limite de la rupture. Soudain, à la 94e minute, Geoffrey Tréand part en contre, efface toute la défense et marque le but de la victoire! A bout de force et écrasé par ses coéquipiers en transe, l'ailier vomit. A la fin de la saison, Xamax est sauvé et Saint-Gall est relégué.

 

2011-2012

Le joueur: Mike Gomes

Jeune homme formé au club, Mike Gomes revient d'un prêt au FC Yverdon-Sport (alors en Challenge League) pour tenter de se faire sa place à la Maladière. Le club vient d'être repris par Bulat Chagaev et est géré de manière totalement incompréhensible. Malgré les scandales à répétition, les joueurs se défoncent sur le terrain. Les résultats montent crescendo et les garçons du crû, dont Mike Gomes, s'imposent peu à peu comme des titulaires. A la trêve hivernale, Xamax est mis en faillite. Tous les joueurs partent, sauf un... Mike Gomes, clubiste jusqu'au plus profond de son coeur, choisit de terminer la saison avec les M21 en deuxième ligue interrégionale.

 

Le match: Xamax - Bâle 1-1 (11.12.2011)

Cette dix-huitième journée de Super League est spéciale en tous points. Le grand FC Bâle se présente dans une Maladière boudée par les spectateurs neuchâtelois (ils ne sont que 5504 à assister à la partie). Les multiples affaires Chagaev semblent inévitablement conduire Xamax vers sa fin et ce dernier match de l'année est perçu par beaucoup comme le dernier de l'histoire de ce club. Les Rouge et Noir livrent une partie enthousiasmante et fait largement jeu égal avec cette formation taillée pour la Ligue des Champions. Suite à l'expulsion de Stéphane Besle, peu avant l'heure de jeu, Marco Streller ouvre le score. A 10 contre 11, les Neuchâtelois égalisent par Abdou Rahman Dampha et prennent un point totalement mérité. On se dit alors que s'il termine la saison, ce Xamax-là est un sérieux candidat au titre... sauf qu'un mois et demi plus tard, il dépose le bilan.

 

2012-2013

Le joueur: Frédéric Page

Neuchâtel Xamax 1912 voit le jour après la faillite de Neuchâtel Xamax FC. Les anciens M21 sont devenus la première équipe, en deuxième ligue interrégionale (5e division). Libéré par Lausanne, Frédéric Page décide de revenir à Neuchâtel (où il avait joué de 2009 à 2011) pour encadrer les jeunes et aider l'équipe à remonter les échelons. Avec ce défenseur central expérimenté (243 matches de Super League et 100 en deuxième Bundesliga), Xamax ne perd jamais et monte facilement en 1re ligue. Au terme de cette saison, Frédéric Page raccroche ses crampons et devient formateur, toujours à la Maladière.

 

Le match: Laufon - Xamax 1-1 (11.08.2012 )

Après le FC Bâle, voici le FC Laufon! Ce village d'un peu plus de 5000 habitants, dans le canton de Bâle-Campagne a donc été le 1er à accueillir le nouveau Xamax. L'entrée en matière a été difficile pour les Rouge et Noir, bien qu'encouragés par une cinquantaines de fidèles supporters. Mis sur orbite par un but de Yohan Viola à la 52e minute, les Neuchâtelois ont été contraints de partager l'enjeu à cause d'un penalty généreusement offert au locaux dans les arrêts de jeu. Ce ne sera qu'un échauffement, puisque les hommes de Roberto Cattilaz remporteront 21 des 25 matches suivants et obtiendront facilement leur promotion en 1re ligue.

 

2013-2014

Le joueur: Mickaël Rodriguez

Déjà meilleur buteur de l'équipe la saison précédente (31 buts), Mickaël Rodriguez deviendra le cauchemar de toutes les défenses du pays. Pour sa deuxième saison en Rouge et Noir, il enfile encore 27 buts. La saison suivante, en Promotion League (voir ci-dessous), l'attaquant alsacien trouvera encore 22 fois le chemin des filets. En trois saison à la Maladière, il aura donc disputé 85 matches, marqué 80 fois et délivré 15 passes décisives.

 

Le match: Baden - Xamax 2-1 a.p. (14.06.2014)

La première ligue est une formalité pour Neuchâtel Xamax FCS (nouveau nom du club, suite à la fusion avec le FC Serrières). Les Xamaxiens caracolent en tête de leur groupe avec 61 points en 26 matches. Il faut toutefois encore remporter les play-offs pour accéder à la Promotion League. En demi-finale, les Neuchâtelois ne tremblent pas face au FC Fribourg de Philippe Perret (2-2 à l'extérieur et 3-0 à domicile) et "font le job" lors du match aller de la finale, face au FC Baden à la Maladière (2-0). Le match retour, le 14 juin 2014, deviendra électrique après l'ouverture du score argovienne à la 63e minute. Toutes les victoires de la saison sont effacées, vingt minutes plus tard, par un coup de tête de Goran Antic: 2-0. Prolongations! Xamax semble perdre pied, mais un centre de Mike Gomes à la 112e minute est repris d'une volée parfaite par Mickaël Rodriguez, 2-1! Les barrières de l'Esp cèdent sous l'euphorie des supporters neuchâtelois. Bienvenue en Promotion League.

 

2014-2015

Le joueur: Charles-André Doudin

Comme ses nombreux copains au coeur Rouge et Noir, Charles-André Doudin était revenu au club dès la deuxième saison de la reconstruction. Ce milieu offensif avait souvent été décrit comme l'un des Neuchâtelois les plus doués avec le ballon au pied. Le numéro 10 le prouve en apportant énormément de buts à ses couleurs. A ce jour, il a marqué 55 fois et délivré... 55 passes décisives en 190 matches avec Xamax. Lors de la saison 2014-2015, il est directement impliqué sur 24 buts en 24 rencontres. Son apport permet aux Rouge et Noir d'étouffer leurs adversaires et ainsi retrouver le football professionnel, grâce à une troisième ascension consécutive.

 

Le match: Xamax - Sion M21 2-0 (30.08.2014)

Les débuts en Promotion League ont été difficiles. Après quatre matches, les Xamaxiens ne comptabilisent que deux points. Lors de la cinquième journée, le 30 août 2014, ils reçoivent les espoirs du FC Sion. De grands talents garnissent les rangs valaisans (Chadrac Akolo, Vincent Sierro, Edimilson Fernandes, Bruno Morgado et Steve Rouiller sont notamment alignés au coup d'envoi) et leur entraîneur n'est autre que Michel Decastel. Pourtant, Neuchâtel Xamax FCS livre une performance de très grande qualité et s'impose 2-0, grâce à un doublé de Yassine El Allaoui. Après la rencontre, Michel Decastel assure que Xamax sera promu en Challenge League à la fin de la saison. Effectivement, cette partie a servi de déclic et, dès lors, les Rouge et Noir ont écrasé leurs adversaires et remporté aisément le championnat avec 70 points.

 

2015-2016

Le joueur: Freddy Mveng

Formé à Lausanne, Freddy Mveng avait été repéré très jeune par les dirigeants xamaxiens. Il n'avait pas encore 18 ans quand Pierre-André Schürmann lui donnait sa première chance en Super League (le 10 avril 2010 contre Grasshopper). Ce jeune milieu de terrain tape alors dans l'oeil de Young Boys, qui le recrute deux ans plus tard. Les Bernois ne le sentent pas encore prêt et l'envoie s’aguerrir au FC Wohlen. Il ira ensuite à Sion et Lausanne, sans parvenir à s'imposer vraiment. En début d'année 2015, il revient donc à la Maladière, participe activement à la promotion en Challenge League et réussit une excellente saison en deuxième division (voir ci-dessous). Celle-ci lui permet de retourner en Super League avec le FC Sion et, depuis 2019, il est de retour à Xamax.

 

Le match: Lausanne - Xamax 2-3 (09.11.2015)

Au début de la saison, de nombreux clubs annoncent leur volonté de monter en Super League. Wil et Bienne ont de riches investisseurs, Lausanne a terminé sa reconstruction et Aarau, tout juste relégué, veut immédiatement rebondir. Xamax est alors, pour la première fois, un petit dans la cour des grands. Les Rouge et Noir ont perdu six de leurs douze premiers matches et Roberto Cattilaz a décidé de jeter l'éponge. Michel Decastel est alors fraîchement nommé quand Xamax, 8e sur 10, se rend chez le leader. Remarquables défensivement, les Neuchâtelois neutralisent le Lausanne-Sport en première mi-temps et arrivent à la pause avec un avantage d'un but, marqué par Charles-André Doudin sur penalty. Le LS égalise en début de seconde période par Helios Sessolo, mais cela n'affecte pas les Rouge et Noir. Freddy Mveng fait alors étalage de toute sa classe pour inscrire le 1-2 (63e) et le 1-3 (94e). Le dernier but lausannois (par Jocelyn Roux à la 96e) n'y change rien: Xamax s'impose et réalise qu'il a son mot à dire dans cette Challenge League. Dès lors, les hommes de Michel Decastel enchaînent les performances et terminent la saison à la deuxième place du classement, derrière le club de la Pontaise.

 

2016-2017

Le joueur: Laurent Walthert

D'un tempéramment calme et réfléchi, Laurent Walthert a patiemment appris ce métier si particulier de gardien en s'inspirant de ses charismatiques aînés, tels que Pascal Zuberbühler ou Luca Ferro. Barré dans son club formateur, il est allé prendre du temps de jeu en prêt à Meyrin et La Chaux-de-Fonds. Voyant que Xamax misait sur un autre jeune du crû, Guillaume Faivre, il s'est engagé à Bienne en 2010. Après trois saisons dans le Seeland, où il s'est imposé comme l'un des meilleurs gardiens de Challenge League, il choisit de redescendre en 1re ligue pour aider son club du coeur. Nommé capitaine des Rouge et Noir, il est l'un des hommes forts des promotions successives. De retour en Challenge League, il a l'occasion de prouver qu'il possède les qualités pour jouer au plus haut niveau. C'est ce qu'il démontre lors de la saison 2016-2017, en réussissant 11 blanchissages et en encaissant moins d'un but par match. Depuis, Laurent Walthert a intégré le cercle restreint et respecté des vrais "numéro 1" de Super League.

 

Le match: Zurich - Xamax 1-0 (22.08.2016)

Dauphin de Lausanne l'année précédente, Xamax est légitimement candidat à la promotion en Super League... sauf que le FC Zurich est accidentellement tombé en deuxième division, alors qu'il a remporté la Coupe de Suisse et qu'il conserve le contingent et le budget d'une équipe européenne. Les spécialistes annoncent alors qu'il est impossible pour les Neuchâtelois de devancer l'ogre zurichois. Dommage, parce que s'ils ne l'avaient pas su, ils l'auraient peut-être fait... En effet, lors du match au sommet de la 5e journée du championnat, les Rouge et Noir semblent pétrifiés par le FCZ. Jamais ce nouveau Xamax n'avait pareillement balbutié son football et, quand il a repris ses esprits, il lui a manqué un peu de chance pour ramener un point du Letzigrund. Cette victoire a permis aux Zurichois de faire la course en tête durant toute la saison et, même si Xamax gagnait aussi pratiquement tous les week-ends, l'écart ne diminuait jamais. C'est donc le FC Zurich qui retrouve la Super League, alors que les Neuchâtelois avaient tenu un rythme de champion (73 points).

 

2017-2018

Le joueur: Raphaël Nuzzolo

Certains estiment qu'il est le meilleur joueur à n'avoir jamais été sélectionné en équipe nationale et Michel Decastel avait admiré son parcours en précisant "qu'il réalise une carrière fantastique, sans avoir été aligné à son meilleur poste. Imaginez ce qu'il aurait fait si ses entraîneurs avaient su que c'était un attaquant!" Formé à Xamax, Raphaël Nuzzolo n'était pas le joueur le plus précoce. Il avait déjà pratiquement 21 ans quand Christophe Moulin l'a lancé pour la première fois en Super League (le 14 mars 2004 à Saint-Gall). Il est devenu un titulaire régulier lors de la saison 2005-2006, qui s'est malheureusement conclue par la première et unique relégation sportive de l'histoire du club. C'était un mal pour un bien, puisqu'en Challenge League, Raphaël Nuzzolo s'affirme et retrouve l'élite avec des certitudes. Pratiquement toujours aligné comme milieu droit, "Nuzz" délivre des passes décisives et marque de temps en temps. Son importance dans l'équipe ne fait qu'augmenter jusqu'en 2010, quand il est nommé capitaine. Il s'est pris à rêver d'être le premier xamaxien à soulever la Coupe de Suisse, mais la finale de 2011 est perdue et, en coulisses, la prise de pouvoir de Bulat Chagaev fait trembler les murs. Raphaël Nuzzolo sent la catastrophe arriver et s'en va à Berne. Avec Young Boys, il vit des soirées européennes et lutte pour les titres. Après cinq saisons au Stade de Suisse, il choisit de retourner à la Maladière pour ramener son club de coeur au plus haut niveau. Son impact se fait tout de suite sentir, puisqu'il aligne les passes décisives. A l'automne 2016, le meilleur buteur xamaxien de la saison précédente, Gaëtan Karlen, se blesse et Michel Decastel décide de placer "Nuzz" en pointe de l'attaque. C'est la révélation: 18 buts en 24 matches. Puis, lors de l'exercice suivant, il affole les compteurs: 26 goals et 10 assists en 34 parties. Xamax monte en Super League et le numéro 14 continue sur sa lancée (14 buts/14 passes décisives en 2018-2019 et 7 goals/6 assists à l'automne 2019). Il est logiquement élu meilleur joueur de Challenge League en 2017, puis nommé parmi les trois meilleurs joueurs de Super League en 2018 et 2019. Depuis son retour à Neuchâtel, Raphaël Nuzzolo a déjà marqué 68 buts et délivré 44 passes décisives en 129 matches.

 

Le match: Servette - Xamax 1-2 (04.12.2017)

Annoncé favori, Neuchâtel Xamax FCS est attendu sur toutes les pelouses de Challenge League. Toutefois, le Servette FC a annoncé son objectif de promotion et le FC Schaffhouse, sous la conduite de Murat Yakin, se révèle extrêmement compétitif. La lutte à trois anime l'automne 2017, mais en s'imposant à Schaffhouse, les Rouge et Noir se sont placés en pole position. La dernière confrontation directe de l'année conditionnera le printemps. Le 4 décembre, les Neuchâtelois se rendent donc en leader à la Praille, où ils sont attendus de pied ferme par les Grenats. Les Genevois pressent haut et montrent clairement leurs intentions de prendre les trois points. Ils ouvrent le score à la 19e minute par une tête de Nathan. Ils croient même doubler la mise quelques instants plus tard, mais Mathias Vitkiviez est injustement signalé en position de hors-jeu. En seconde période, Servette commet l'erreur de vouloir gérer son avantage et permet à Xamax de retrouver ses sensations. Les Xamaxiens prennent l'ascendant et obtiennent un penalty à la 88e minute. Raphaël Nuzzolo égalise et les Rouge et Noir continuent de malmener les locaux. A la 95e minute, sur un centre à ras-de-terre de Gaëtan Karlen, Charles-André Doudin a la géniale inspiration de talonner le ballon pour Thibault Corbaz, qui inscrit le 1-2. Neuchâtel exulte et prend huit points d'avance sur son dauphin. Dès lors, Neuchâtel Xamax FCS devient irrésistible, obtient sa promotion sept journée avant la fin du championnat et égale le record de points (85) établi la saison précédente par le FC Zurich.

 

2018-2019

Le joueur: Geoffroy Serey Dié

Comme attendu, le retour en Super League est très compliqué pour Neuchâtel Xamax FCS. Derniers à la trêve hivernale, les Rouge et Noir ont besoin de renforts pour conserver des chances de rester dans l'élite. Toutefois, les moyens sont limités et, à Noël, le recrutement de joueurs en forme est quasi impossible. Une lueur d'espoir apparaît quand le FC Bâle accepte de prêter Geoffroy Serey Dié, qui souhaite jouer davantage avant la Coupe d'Afrique des Nations. Cet international ivoirien est un guerrier et un vrai patron à mi-terrain. Son expérience et son palmarès parlent pour lui: une Coupe d'Afrique des Nations, quatre titres de champion de Suisse et trois Coupe de Suisse. Son arrivée amène de la sérénité sur le terrain et il inspire ses coéquipiers par son caractère de gagnant. Stéphane Henchoz, qui a remplacé Michel Decastel sur le banc en début d'année, ne s'en cache pas: "avec Serey Dié, l'équipe est totalement différente." C'est l'ivoirien qui marque lui-même le but de la victoire au Letzigrund face à Grasshopper (0-1, le 17 février 2019), permettant à Xamax de quitter la dernière place du classement. Neuvièmes à la fin de la saison, les Neuchâtelois doivent passer par un barrage pour obtenir leur maintien et Serey Dié inscrit le dernier penalty de la séance qui a conclu l'incroyable match retour (voir ci-dessous).

 

Le match: Aarau – Xamax 0-4, 4-5 t.a.b (02.06.2019)

Entre un Neuchâtel Xamax FCS en forme et un FC Aarau qui s'était épuisé jusqu'à la dernière journée de Challenge League pour arracher sa place de barragiste, tous les spécialistes promettaient un facile maintien aux Rouge et Noir. Le match aller à la Maladière a toutefois viré au cauchemar. Menés 0-3 à la pause, les Neuchâtelois perdaient encore Mike Gomes (blessé) et Raphaël Nuzzolo (expulsé) dans les dix premières minutes de la seconde période. Les Argoviens s'imposent finalement 0-4.Le public neuchâtelois gronde, la presse publie des nécrologies du club xamaxien et les Argoviens se préparent à fêter leur promotion. Quatre jours plus tard, les Rouge et Noir n'ont plus rien à perdre au Brügglifeld. Ils se l'étaient dit: le football a récemment vécu des retournements de situation invraisemblables et, en marquant rapidement, ça peut se reproduire. Dès le coup d'envoi, les hommes de Stéphane Henchoz se ruent sur le ballon, ils courent comme si leur vie en dépendait et, à la 20e minute, ils obtiennent un penalty pour une faute sur Gaëtan Karlen. En l'absence de Raphaël Nuzzolo (suspendu), c'est Geoffroy Serey Dié qui est chargé de le transformer. Il y parvient et court aussitôt chercher le ballon au fond du but pour ne pas perdre une seconde. Neuf minutes plus tard, Marcis Oss reprend victorieusement de la tête un corner tiré par Geoffrey Tréand, 0-2. L'espoir gagne les rangs xamaxiens, la crainte apparaît sur certains visages argoviens. Neuf minutes s'écoulent encore et un nouveau corner, du même côté que tout à l'heure, et Geoffrey Tréand s'en charge à nouveau. Le ballon arrive jusqu'à Kemal Ademi, qui marque aussi de la tête, 0-3! La mi-temps permet aux Argoviens de stopper l’hémorragie. Du côté Neuchâtelois, les joueurs sont déjà épuisés, mais il leur manque encore un but pour égaliser. Les minutes passent et les solutions manquent face à une équipe bien regroupée. Mustafa Sejmenovic envoie alors un long ballon en direction de la surface, Kemal Ademi le dévie de la tête vers Charles-André Doudin, qui le remet lui aussi de la tête vers Geoffrey Tréand, dont la reprise de volée trompe le gardien, 0-4 à la 72e minute! Xamax n'a plus la force d'aller marquer le cinquième et Aarau a peur de se découvrir, la fin du match est très tendue. Soudain, à la 90e minute, Marco Schneuwly se retrouve seul face au but de Laurent Walthert, s'il marque Aarau sera promu... mais il tire par-dessus. Les prolongations ne donneront rien, il faudra donc passer par une séance de tirs au but. Le capitaine argovien Elsad Zverotic se lance en premier... et Laurent Walthert repousse le ballon. Puis, Max Veloso, Geoffrey Tréand, Thibault Corbaz et Kemal Ademi marquent, les autres tireurs argoviens aussi. Dixième penalty: Geoffroy Serey Dié se présente. S'il marque, Xamax reste en Super League. Il s'élance et tire du même côté qu'en début de match... Djordje Nikolic ne parvient pas à repousser le ballon et Xamax s'impose!

 

2019-2020

Le joueur: Gaëtan Karlen

Formé au FC Sion, Gaëtan Karlen n'a jamais eu véritablement sa chance en Valais. C'est au FC Bienne, en Challenge League qu'il a pu réellement faire ses preuves. Recruté en 2016 par Xamax, il trouve le chemin des filets 17 fois en 36 matches. Par la suite, des blessures (dont une grosse entorse en fin d'année 2018) et le rendement d'autres attaquants (Raphaël Nuzzolo, Afimico Pululu et Kemal Ademi) l'empêchent de confirmer. Lors de la saison 2019-2020, Joël Magnin opte pour un système à trois attaquants. Karlen se sent vite à l'aise en pointe de ce dispositif et marque régulièrement, dont une somptueuse bicyclette à Zurich (11.08.2019). A la pause hivernale, il a déjà inscrit 7 buts, faisant de lui le 7e meilleur buteur de Super League, à égalité avec Raphaël Nuzzolo.

 

Le match: Bâle - Xamax 1-1 (03.11.2019)

Alors que Neuchâtel Xamax FCS semblaient trouver son rythme et venait d'enchaîner quatre performances de qualité (une victoire à Lugano, un nul contre Servette, une défaite honorable chez les Young Boys et une victoire contre Lucerne), les Rouge et Noir sont allés s'incliner 6-0 à Lausanne, en huitième de finale de la Coupe de Suisse. Les supporters neuchâtelois sont légitimement furieux de ce non-match et s'attendent au pire, quatre jours plus tard, à Saint-Jacques. En plus, les Xamaxiens se rendent à Bâle sans leur homme en forme du moment, Gaëtan Karlen (blessé). Pourtant, les hommes de Joël Magnin entament le match avec sérénité et discipline. A la demi-heure de jeu, Taulant Seferi délivre une splendide passe en profondeur à Raphaël Nuzzolo, qui élimine Omar Alderete et trompe Jonas Omlin. Les Neuchâtelois arrivent à la pause avec un avantage au score, loin d'être immérité. En seconde période, les entrées d'Edon Zhegrova, Kevin Bua et Valentin Stocker viennent s'ajouter aux forces offensives rhénanes déjà composée de Kemal Ademi, Luca Zuffi et Fabian Frei. Xamax est certes dominé, mais ne laisse aucune espace à son adversaire. A la 68e minute, Raoul Petretta percute à pleine vitesse Laurent Walthert et ce dernier reste de longues secondes au sol. Le gardien xamaxien reprend le match et ne peut rien faire sur la reprise à bout portant de Kemal Ademi (74e minute). Suite à cette égalisation, le capitaine demande à sortir parce qu'il ressent des maux de tête. Conduit à l'hôpital, il s'avérera qu'il a été victime d'une commotion cérébrale. La rencontre se poursuit avec Matthias Minder, le malheureux qui avait encaissé les six buts à Lausanne quelques jours auparavant. Les Bâlois continuent leur siège autour de la surface xamaxienne. Les Neuchâtelois sont admirables de combativité et Bâle n'obtient qu'une seule occasion de but: à la 96e minute, Ademi envoie une puissante volée en direction de la cage et Minder réalise une parade aussi impressionnante que décisive. Les Rouge et Noir prennent donc un point chez l'un des deux favoris au titre et sont unanimement félicités pour leur prestation.

Les 5 derniers titres

Résumé du match Vaduz - Xamax
Premier match du championnat 2021/22 et première victoire des Rouge & Noir ...plus »
Bienvenue Dylan
Un international cap-verdien à Xamax !...plus »
Notre nouveau maillot
Disponible dès le jeudi 22 juillet à la boutique de la Maladière Centre...plus »
Xamax X Puma
Jul
20
Xamax X Puma
⌚ Tic, tac, tic, tac......plus »