Cartes sur table avec ... Claude Weber, de Peseux

Mar
07
2011
Cartes sur table avec ... Claude Weber, de Peseux
07.03.2011 09:24 - rédigé par
A A A

La vie continue, et tant qu’il y a de la vie, l’espoir subsiste.

L’on passe d’un Claude Weber à l’autre. Point commun, non seulement une appellation entièrement identique, mais deux fervents supporters de Neuchâtel Xamax. Fidèles au poste. Et ne dites surtout pas de mal des « rouge et noir » en leur présence ! Le Claude de Chaumont fut, on le sait, un excellent gardien jouant dans l’élite de notre football, et notamment, ce qui est rare, dans les trois principaux clubs neuchâtelois d’alors : Cantonal, La Chaux-de-Fonds et Xamax qui, sous l’appellation de Neuchâtel Xamax, n’avait pas encore –disons le mot !- absorbé Cantonal.
Le Claude Weber de Peseux joua lui aussi pendant de longues années au football, mais sans autre ambition que d’avoir du plaisir : dans les « sans grade », mais aussi dans l’équipe universitaire de Neuchâtel. C’était pourtant un fin technicien, et il y a peu, un ami, Claude Droz, me rappela que son homonyme était un spécialiste dans les balles arrêtées, principalement dans l’exécution des corners.

Un certain Pelé

Toutefois, si Claude Weber, de Peseux, ne fut guère tenté de « monter plus haut » comme on dit, c’est que, parallèlement à sa carrière professionnelle, il fit pendant de longues années du journalisme, en particulier dans les rubriques des sports de la Feuille d’Avis de Neuchâtel, alors journal du matin, et l’Express, alors journal du soir, car les deux journaux, bien qu’appartenant au même propriétaire, Marc Wolfrath, avaient chacun leur vie propre. Et c’est ainsi, pour citer un exemple, que Claude Weber (de Peseux) couvrit pour les deux quotidiens le tour final des championnats du monde de 1958 en Suède, où l’on découvrit un prodige, Pelé, et où le Français Just Fontaine battit le record des buts marqués.

Pour une déception…

Mais c’est essentiellement pour parler de Neuchâtel Xamax-Bellinzone que nous nous sommes rencontrés dimanche soir au terme de cette partie. Nous avons cependant attendu un bon moment afin de digérer la déception qui était la nôtre. De le tenter du moins en noyant notre chagrin dans un verre, et même deux, de Neuchâtel !
-. Votre impression ?
-. Une première mi-temps très quelconque. Style match amical : passe et repasse, et même au gardien.
Il poursuit :
-. Bellinzone, de son côté, quand Lustrinelli a une occasion, eh bien il marque. Ce qui s’est produit.
Il nuance toutefois :
-. Il est vrai qu’une autre occasion s’est présentée pour lui, et il l’a ratée. Je pense que, s’il l’a ratée, c’est aussi parce qu’il a été énormément surpris par la passe d’un… Xamaxien.

Rois de la contre-attaque

Parlons de la seconde mi-temps !
Claude Weber admet :
-. La seconde mi-temps a été un peu supérieure, quant à la qualité du jeu. Neuchâtel Xamax a dominé, et il a égalisé. Toutefois, par la suite, tu domines, tu domines, mais sans réussite. Et c’est alors que Bellinzone, avec ses rois de la contre-attaque, a fini par marquer. Trois occasions et deux buts. Et nous-mêmes, 12 corners, sans aucune conclusion.
Il confesse :
-. Il est vrai que ces corners étaient parfois mal tirés.
La vie continue, et tant qu’il y a de la vie, l’espoir subsiste.
-. Comment voyez-vous la suite du championnat pour Neuchâtel Xamax ?
-. Difficile, très difficile ! Si, jouant chez soi, on ne bat pas une équipe à notre portée, comment espérer battre les sept autres équipes qui nous précèdent au classement ? Heureusement, le sport, le football en particulier, n’est pas une science où la logique domine.
-. S’agissant du jeu, n’êtes-vous pas surpris que, lorsqu’un corner est tiré contre Neuchâtel Xamax, tous les joueurs de cette équipe, onze joueurs, se massent dans leurs « seize mètres », de sorte que personne n’est là pour contre-attaquer. L’adversaire, que ce soit Grasshopper il y a quelques temps, ou, dimanche, Bellinzone, laisse pour le moins deux hommes en embuscade.
-. Effectivement, dans ces moments-là, Neuchâtel Xamax donne l’impression qu’il a pour adversaire Barcelone. Et, on l’a vu maintes fois, les renvois de la défense vont inévitablement sur l’adversaire.

Au pire ?

Voyons plus loin !
-. A quel rang Neuchâtel Xamax finira-t-il le championnat ?
-. Au pire, espérons la huitième place !
-. Et, s’agissant de la Coupe, que pourrait-on dire ?
-. On n’est pas une équipe de Coupe. Cependant, dans cette compétition, tout est possible. Un match et tout est dit. De plus, comme Zurich, notre adversaire en demi-finale, a l’habitude de « faire le jeu », on visera avant tout à se défendre, et peut-être qu’à la façon de Bellinzone dimanche… Qui sait ?
-. Assistez-vous à tous les matches qui se déroulent à la Maladière ?
-. En principe oui, d’autant plus que je suis membre du Club des 200. Mais il m’arrive d’hésiter quand il fait moins 5 degrés.
-. Et quand l’équipe joue sur terrain adversaire ?
Haussement d’épaules :
-. A mon âge, je ne me déplace plus que rarement !

Tout dépend du président

Soyons optimistes !
-. En regardant (beaucoup) plus loin, pensez-vous que Neuchâtel Xamax puisse redevnir la brillante équipe « européenne » qui nous a fait tant vibrer contre les meilleurs du continent : Real Madrid, Inter Milan, l’AS Roma, Sporting Lisbonne, Bayern Munich, entre autres ?
-. Beaucoup d’éléments dépendront du président et de ses objectifs !
-. Sur le plan international, quelle équipe vous plaît particulièrement ?
-. L’équipe nationale d’Espagne. Un football que j’apprécie et qu’on ne voit pas beaucoup en Suisse.
Il complète :
-. Et l’équipe nationale d’Allemagne, par la diversité de son jeu, très spectaculaire aussi, me plait également.

Les plus grands

Parlons des joueurs !
-. Quels sont les joueurs qui, depuis que vous vous occupez de football, vous ont le plus impressionné ?
-. Pelé et, malgré tout, Maradona !
-. En guise de conclusion, un vœu particulier ?
-. Espérons que Neuchâtel Xamax réussira à combler son retard et à maintenir ainsi sa place en Super League, et parallèlement que l’équipe nous présentera un autre jeu que ce qu’elle nous a fait voir contre Bellinzone.
Mais ce n’est pas fini !
-. Oui, je souhaite aussi que notre équipe nationale réalise ce qui serait un petit miracle, à savoir se qualifier pour le tour final des championnats d’Europe.
Père Noël, écoutez-nous !

Val.
 

Les 5 derniers titres

Avant-match de Xamax - Stade Lausanne du 22.09.2021
Tous les ingrédients pour faire de cette rencontre un match passionnant ...plus »
Interview de Karim Gazzetta
« La confrontation contre SLO sera un gros match »...plus »
Compte rendu du match Xamax - Lugano du 17.09.2021
Neuchâtel Xamax sort la tête haute...plus »
Avant-match de Xamax - Lugano du 17.09.2021
Un adversaire de Super League à la Maladière...plus »
Xamax Academy Camps
Les inscriptions pour les camps des vacances scolaires d'automne sont ouvertes !...plus »