Mike Gomes à l'interview

Dec
27
2014
Mike Gomes à l'interview
31.12.2014 14:35 - rédigé par
A A A

«Ceux qui m’ont soutenu depuis le début sont toujours là»

Mike Gomes mène une double vie depuis son retour à Neuchâtel. Employé à 90% dans la régie immobilière Ribaux et Von Kessel, il conjugue sa vie professionnelle avec l’aventure sportive de Neuchâtel Xamax FCS. Côté foot, il n’a pas eu trop de surprises puisqu’il connaissait déjà bien la maison. Au bureau, c’est autre chose. «C’était difficile au début, surtout physiquement, explique le défenseur de 26 ans. Comme footballeur pro, je n’avais pas l’habitude de me lever très tôt. Aujourd’hui, je me lève à 6h30 et ne rentre à la maison qu’à 20h30, après l’entraînement. Du coup, ça me fait de longues journées, mais je suis heureux avec cette solution. » Pour couper un peu la routine, il profitera de deux semaines de vacances au Vietnam durant les Fêtes. En Asie, il profitera des plages, de la baignade et agrémentera son voyage de quelques visites.

Même s’il n’a pas définitivement fait une croix sur l’idée de repasser pro, Mike Gomes sait déjà qu’il ne s’arrêtera jamais complètement de travailler à côté de sa passion. «Le boulot m’a offert un certain équilibre, détaille-t-il. Et ça m’a permis d’utiliser un peu plus mon cerveau, de mettre en pratique ce que j’avais appris à l’école de commerce, ironise le citoyen d’Hauterive avec humour, avant d’ajouter que son job lui permet «de rencontrer du monde, des gens différents de ceux que je peux côtoyer dans le foot.»

Dans sa carrière, Mike Gomes a connu plusieurs situations peu enviables. Il y a d’abord eu la faillite de 2012. «J’ai dû m’entraîner un moment avec les M21, se souvient-il. J’ai ensuite eu la chance que Monsieur Joao Alves soit venu me chercher pour jouer à Servette, où tout s’est bien passé jusqu’à ce qu’il soit remercié.» Du coup, avec l’arrivée de Sébastien Fournier, le Neuchâtelois a passé du tout au rien. «Dans ces moments-là, on apprend à vivre seul, à se débrouiller. C’était un peu compliqué à encaisser, surtout loin de la maison.» Avec le recul, celui qui a tenu le choc en défense centrale avant la pause hivernale, a su tirer du positif de cet écueil. « Cela a forgé mon caractère, concède-t-il. J’ai aussi remarqué que mes amis et ma famille étaient très importants. Que tous ceux qui me soutiennent depuis le début ont aussi été là pour moi dans ces périodes délicates.»

Ces expériences ont aussi prouvé à Mike Gomes à quel point la formation pouvait être importante. Et s’il devait donner un conseil aux jeunes de la Fondation Gilbert Facchinetti qui arrivent en première équipe, il serait simple : «Je leur dirais de finir leurs études ou leur apprentissage, sans cesser de croire en leur rêve de devenir pro. Continuer de rêver, en essayant de garder les pieds sur terre.»

Télécharger le fond d'écran de Mike Gomes

---

Durant la pause hivernale, nous vous proposons de découvrir les joueurs de Neuchâtel Xamax FCS sous un angle différent de celui que vous pouvez avoir depuis les tribunes de la Maladière.

Les 5 derniers titres

Communiqué médical
Ayoub Ouhafsa indisponible pour les 6 à 9 prochains mois...plus »
Avant-match de Xamax - Vaduz du 15.10.2021
Andrea Binotto : "Utiliser ce match pour casser la dynamique négative"...plus »
Trêve internationale
Les Rouge et Noir appelés par leur équipe nationale...plus »
Avant-match de Schaffhouse - Xamax du 01.10.2021
Binotto : J’ai envie qu’on fasse un match plein...plus »
Avant-match de Thoune - Xamax du 25.09.2021
A Thoune pour confirmer...plus »