Les deux hommes de coupe

Aug
17
2013
Les deux hommes de coupe
Laurent Walthert (à gauche) et Charles Doudin ont vécu de belles épopées en Coupe de Suisse avec le FC Bienne. RICHARD LEUENBERGER
17.08.2013 12:32 - geschrieben von Neuchâtel Xamax
A A A

L'Express/Arcinfo : Walthert, qui s'est blessé, et Doudin savent comment réaliser des exploits.

Le temps d'un match, Xamax retrouvera ce qui était son pain hebdomadaire, il n'y a pas si longtemps: se mesurer à des équipes de Super League. Aarau se déplacera en effet à la Maladière demain (16h) à l'occasion du premier tour principal de la Coupe de Suisse.

Un duel sur le papier totalement déséquilibré, trois divisions séparant les deux adversaires. Mais il convient parfois de se méfier des apparences. Plusieurs joueurs du nouveau Neuchâtel Xamax FCS ont l'expérience du haut niveau. Deux en particulier sont de véritables "bêtes de Coupe". Charles Doudin (27 ans le 12 septembre) et Laurent Walthert (29 ans) ont atteint les demi-finales de la compétition avec le FC Bienne en 2010-2011 et les quarts de finale la saison suivante. En éliminant au passage et en vrac, Servette, Lucerne, Lugano (au Tessin) et même le grand FC Bâle. Autant dire que le capitaine et le meneur de jeu s'y connaissent en exploits!

Le gardien - qui faisait aussi partie du groupe Xamaxien qui avait atteint la demi-finale, perdue à Bellinzone en 2008 - ne pourra toutefois pas prendre part au match de demain. Un choc avec un coéquipier jeudi soir à l'entraînement lui a laissé un doigt fracturé en souvenir (lire aussi ci-dessous). Mais il souhaite en évoquer de bien plus doux...

Laurent, tout d'abord, comment vous sentez-vous?

Laurent Walthert: Le moral n'est pas au top. Je me suis fracturé le petit doigt de la main gauche. Je n'ai jamais connu de grosses blessures dans ma carrière, alors je suis un peu désemparé. Cela étant, je me suis fait opérer ce matin (réd: hier) à Neuchâtel, on m'a posé deux vis, puis commencera la phase de rééducation. Je ne sais combien de temps elle durera. Je serai le premier supporter de l'équipe dimanche et je souhaite bonne chance à Valmir Sallaj (réd: son remplaçant). J'espère qu'il gardera de bons souvenirs de cette rencontre. Comme nous tous!

Globalement, quel regard portez-vous sur cette affiche?

Charles Doudin: Des matches comme ça, il n'y en a pas beaucoup dans la saison. Il faut les prendre comme une cerise sur le gâteau et en profiter au maximum.

L.W.: C'est une parenthèse pas une priorité. Le championnat prime nettement.

C.D.: C'est sûr qu'on aura du mal à gagner la Coupe! (rires). Mais il ne faut pas s'imaginer battus d'avance. Nous ne devons pas avoir peur des Argoviens, pas les voir plus grands qu'ils ne le sont, tout en sachant qu'ils sont plus grands que nous!

Avec Bienne, vous avez affronté quatre fois Aarau la saison passée (trois défaites et un succès). Donnerez-vous des conseils à vos coéquipiers?

L.W.: C'est vrai qu'Aarau n'a pas énormément changé par rapport à la saison passée. Je pense cependant que dans ce genre de match, le plus difficile est de faire comprendre l'impact physique d'un club de Super League, s'adapter au rythme plus que de savoir si Callà est droitier.

C.D.: Sans renier notre philosophie de jeu, il faudra faire attention à ne pas prendre le risque de trop. Nos adversaires n'auront pas besoin de 70 occasions pour mettre la balle au fond!

Vous avez vécu deux superbes épopées en Coupe avec Bienne. Quels étaient vos secrets?

C.D.: Un mélange de plusieurs facteurs. On entrait sur le terrain avec un état d'esprit différent par rapport au championnat. Personne ne nous faisait peur. Il suffisait de réussir quelques mouvements simples en début de rencontre pour que la confiance s'installe. En outre, on avait nos repères à la Gurzelen. C'était difficile pour tous de venir faire la loi chez nous.

L.W.: On utilisait la Coupe pour sortir de la routine. On avait des mises au vert. C'était spécial.

C.D.: En outre, on n'était concerné ni par la promotion, ni par la relégation. On pouvait donc bien se concentrer sur la Coupe.

L.W.: Et puis, surtout, on était forts! On avait une très belle équipe.

Quel est votre souvenir le plus marquant de ces parcours?

L.W.: Quand nous avons joué la demi-finale à Tourbillon, plus qu'imaginer une éventuelle finale contre Xamax (réd: les "rouge et noir" avaient finalement perdu le dernier acte contre les Valaisans), c'était la possibilité de nous qualifier pour une Coupe d'Europe qui m'interpellait. Si on m'avait dit que j'aurais une chance de disputer l'Europa League en signant à Bienne... Par rapport à un épisode précis, je n'oublierai jamais, en quarts de finale face à Bâle, le moment où Etoundi marque le 3-1 dans le but vide, devant 7000 spectateurs à la Gurzelen. On a compris qu'on était en demi-finale!

C.D.: Moi c'est la demi-finale à Sion qui m'a marqué. En championnat on jouait devant 1000 à 1500 personnes. Ce 28 avril 2011, plus de 3000 Biennois avaient effectué le déplacement à Tourbillon! Quel bonheur au moment de l'ouverture du score de Nicolas Kehrli! Et quel dommage que l'on ne soit pas parvenus à tenir jusqu'au bout... (réd: Vilmos Vanczak a inscrit le but du 2-1 final pour Sion à la 85e minute).

Pour finir, quel est votre pronostic pour Xamax FCS - Aarau?

L.W.: 1-0 pour nous, mais en souffrant en deuxième mi-temps.

C.D.: Vu que je viens de parler avec lui et qu'il m'a assuré être l'homme de prolongations, je dis 2-1 pour Xamax après 120 minutes de jeu... Avec le but décisif inscrit par Loïc Chatton!

"NOUS ESSAIERONS DE GENER AARAU LE PLUS POSSIBLE"

"La blessure de Laurent Walthert est plus qu'embêtante" , admet d'emblée le coach xamaxien Roberto Cattilaz. Et ce non seulement pour les qualités de joueur, mais aussi pour celles de leader du capitaine xamaxien, qui devra donc confier son brassard à Maël Erard face à Aarau. Contre les Alémaniques, le jeune Valmir Sallaj (20 ans) - qui avait commencé la saison passée sur le banc en 2e ligue interrégionale avant de détrôner Robin Enrico - sera titularisé. Sur le banc prendra place le portier des M18, Flavio Peressinotto.

Une solution d'avenir? "Notre objectif est toujours de privilégier les jeunes issus de la formation. Cependant, il faudra voir si le gardien est prêt à évoluer en première ligue. S'il est encore trop "tendre", on risque de le "griller". Ce serait contre-productif." Donc, puisque Laurent Walthert sera absent pendant sans doute au moins un mois, Xamax se voit confronté à deux possibilités. "Joachim Mollard (réd: 39 ans, ancien portier de Serrières et actuel entraîneur des gardiens de Xamax FCS) a toujours sa licence au club." Autre "vieille gloire", Luca Ferro n'entre pas en considération. "Il est entraîneur des gardiens des juniors, à la Fondation, une entité distincte. Selon les règlements en vigueur, il ne peut pas jouer chez nous" , affirme le coach. L'autre solution, serait d'aller chercher un gardien supplémentaire à l'extérieur. "On se donne quelques jours de réflexion."

Pour l'heure, c'est la venue d'Aarau qui prime. "Nous n'avons pas changé nos habitudes. De toute façon, le club n'a pas les moyens d'envoyer l'équipe se mettre au vert." Outre Walthert, les convalescents Bize, De Coulon et Boillat sont aussi forfait pour ce match de Coupe, face à un adversaire que Roberto Cattilaz connaît sur le bout des doigts. "J'en ai ras-le-bol d'Aarau! Je suis allé voir en personne les Argoviens et j'ai examiné des heures de vidéos. Je les connais sur le bout des doigts, j'ai aussi parlé avec les joueurs qui les ont affrontés la saison passée en Challenge League. Cela ne signifie pas que nous allons les battre. Ils sont clairement favoris, même si la pression est sur leurs épaules." L'objectif des Xamaxiens est simple: "Nous essaierons de gêner Aarau le plus possible" , conclut l'entraîneur.

"Le club a tenu ses promesses"

Voir deux joueurs du niveau de Laurent Walthert et Charles Doudin évoluer en quatrième division peut étonner. Surtout le milieu de terrain, qui n'a pas encore fêté ses 27 ans! "Je n'ai pas pris cette décision de venir à Neuchâtel d'un jour à l'autre! Mais j'ai compris que c'était la bonne car j'ai ressenti un grand soulagement après l'avoir prise. Je suis là depuis un mois et demi et je n'ai à aucun moment regretté mon choix", explique Charles Doudin.

La raison en est simple: "Quand on nous a proposé de venir ici, on nous a présenté un projet sportif sérieux. Jusqu'à présent, le club a parfaitement tenu ses promesses" , affirme Laurent Walthert. Aussi parce que l'arrivée des deux ex-Biennois a provoqué un "effet boule de neige", attirant d'autres excellents footballeurs . " Peut-être" , admet Charles Doudin. "Mais pour être franc, le premier à avoir donné son accord pour rejoindre le nouveau Xamax a été Kiliann Witschi, même si son transfert a été annoncé après les nôtres" , précise encore le milieu de terrain. "J'ai ressenti l'envie de donner quelque chose à ce club, à cette région. On veut aussi créer un état d'esprit avec une équipe de potes" , ajoute-t-il.

"C'est notre ville, notre stade et un sacré défi à relever" , prolonge Laurent Walthert. " Nous sommes en train de créer un groupe qui doit s'identifier pleinement au club." Des personnalités comme Doudin et Walthert peuvent aider Xamax à se relever. " Il y a une image à reconstruire. Trop de supporters ont été dégoûtés par l'épisode Chagaev et peinent à revenir au stade. A nous, en offrant une image impeccable sur et en dehors du terrain, de leur redonner envie de rejoindre la Maladière" , lâche Charles Doudin.

"On se sent un peu comme des ambassadeurs du nouveau Xamax" , confie Laurent Walthert. "On veut faire comprendre aux gens que l'ère des mercenaires millionnaires est révolue. Tous sont prêts à mouiller le maillot aujourd'hui. Je ne serai soulagé que lorsque nous aurons décroché la promotion. Et, à plus long terme, mon objectif est d'aider les jeunes du club, les Pianaro, Lo Vacco et autres, à se frayer un chemin dans l'élite. Si possible avec Xamax."

Source : http://www.arcinfo.ch/fr/nosdossiers/xamax/articles/les-deux-hommes-de-coupe-1139-1209361

Les 5 derniers titres

Riesenpaëlla vor dem Spiel Xamax-Chiasso
L'Esplanade in südlichem Ambiente!...mehr »
#6ansAprès: der Aufstieg auf Video
Geniessen Sie diesen 23. April nochmals......mehr »
Julien Honsberger est le nouveau Team manager de Xamax
« J’ai joué contre Nuzzolo quand j’étais petit »...mehr »
Nach dem sportlichen Sieg nun auch der administrative Sieg!
Xamax erhält seine Super League Lizenz...mehr »
Mailot 2017-2018
Instagram
Shop
Newslewtter
Sysconcept