Trois questions à Thibault Corbaz

Dec
05
2017
Trois questions à Thibault Corbaz
16.12.2017 12:49 - rédigé par NE Xamax FCS
A A A

« Le but que je marque est un but d’équipe »

  • Lundi 4 décembre 2017, 21h55 (env.).
  • Stade de Genève.
  • Température : 0 degré.

Il ne reste que 28 secondes avant la fin du match. Servette et Xamax s’avancent vers un match nul 1-1. Mais soudain, il y a Gaëtan Karlen - qui passe à Liridon Mulaj - qui repasse à Karlen - qui glisse à Charles Doudin - qui remet en finesse à Thibault Corbaz - qui vise le fond des filets sans trembler.

Des émotions comme celles-là, à 28 secondes du coup de sifflet final, on en redemande.

Thibault Corbaz, qu’est-ce que vous vous dites au moment où la balle vous est remise dans les pieds par Doudin ?

Je ne sais pas. Rien. Je pense juste à marquer. Je sens que c’est possible, sans en être sûr. En fait, ce n’est que lorsque j’ai vu le ballon au fond des filets que j’ai réalisé que le timing était parfait et qu’on allait gagner le match.

Mais ce qui est beau dans ce scénario, c’est l’action collective. C’est un but d’équipe. Il y a quatre passes fines et efficaces avant que je ne touche le ballon. C’est remarquable. Ca dénote encore une fois notre état d’esprit : on ne lâche rien même à quelques secondes de la fin du match. C’est encore plus beau de marquer un but comme ça, tous ensemble.

On vous a vu boxer le poteau de corner, c’est le nouveau « Corbaz-Style » ?

Non, non pas du tout (rires). Je ne sais pas pourquoi j’ai fait ça. En fait, ce qui est drôle, c’est qu’avant le match, on discutait avec Gaëtan (Karlen) et Max (Veloso) de la manière dont on peut célébrer un but. Et j’ai juste dit instinctivement : « Si je marque ce soir, je cours vers le poteau de corner le plus proche et je le boxe ! ». C’est exactement ce que j’ai fait (rires). Mais je ne sais pas pourquoi. C’est venu comme ça.

Difficile de se concentrer pour le dernier match de vendredi face à Winterthour ? 

C’est vrai que j’ai eu de la peine à m’endormir. Les émotions étaient si intenses que c’était dur de me calmer. Après un match « standard », c’est déjà compliqué de fermer l’œil. Alors avec des notes finales de ce type-là, c’est encore pire. Cela dit, on va reprendre l’entraînement tout à l’heure et on repart à zéro. L’objectif pour vendredi, c’est clairement une victoire, alors on ne va pas se relâcher. On veut finir l’année en beauté à la Maladière.

Les 5 derniers titres

Un nouveau latéral droit à Xamax
Arbnor Fejzullahu : « Je suis heureux d’être ici ! »...plus »
Nouveau match de préparation
Le Sporting Portugal à Baulmes ce jeudi à 20h...plus »
3,2,1… Abo !
Vos nouvelles cartes arrivent ...plus »
Dimanche 19 août 2018 : tous à Yverdon !
Un « derby lacustre »...plus »
Mailot 2017-2018
Facebook
Shop
Newslewtter
Option-Web.ch